Sélectionner une page

Certains étudiants en médecine préfèrent s’expatrier dans les facultés de médecine étrangères, car elles sont beaucoup moins sélectives qu’en France. Mais quels sont les pays qui attirent le plus nos étudiants français ? Nous avons demandé à Europe Eduss de nous donner plus d’explications.

Quels sont les pays d’accueil des étudiants en médecine ?

Chaque année, ils sont des centaines d’élèves et étudiants qui préfèrent quitter la France pour s’inscrire dans des universités de médecine étrangères. La Belgique, réputée pour être une destination de choix pour les étudiants français, commence à perdre son attraction. Les universités de médecine belges, dépassées par une avalanche d’inscriptions d’élèves venus de France, ont dû intervenir en 2012 pour réduire le quota de candidats étrangers à seulement 30 %. Parce que les décideurs belges savent qu’une fois leurs diplômes de médecine en poche, ces médecins retournent dans leur pays et laissent le royaume dans la pénurie de médecins. Désormais, la Belgique a durci ses conditions avec le passage obligé d’un examen d’entrée en première année.

Mais, reste la Roumanie qui fait tout pour attirer les étudiants français, c’est le seul pays en dehors de la Belgique dans l’Union européenne où des universités de médecine font du français la langue d’enseignement. La sélection se fait sur dossier en prenant en compte les notes du bac et l’expérience. D’autres facultés de médecine en Europe (Hongrie, Croatie, Allemagne, Royaume-Uni) reçoivent également de nombreux candidats, mais au moins l’anglais ou la langue locale doit être maîtrisé.

Pour Europe Eduss, si l’accès aux universités de médecine à l’air plus facile en dehors des frontières, cela n’empêche pas pour autant que les études soient beaucoup moins faciles. Malgré l’absence de concours en première année, une moyenne minimale est pourtant demandée pour passer à l’année suivante. Cependant si frais d’inscription ne dépassent pas les 1000 euros par an en Belgique, ils varient entre 5.000 et 11.000 euros selon le pays de destination en Europe.