06.66.98.93.18 info@esemfrance.fr
Sélectionner une page

ESEM France

des formations médicales et paramédicales sans concours
Voir le site internet
\
Formation Sport et Santé
\
Programme de Kinésithérapie
\
Programme d'Odontologie
\
Programme de Pharmacie
\
Bachelor de Naturopathie
\
Formation courte MTC

L’ESEM France est une plateforme d’orientation en partenariat avec des écoles supérieures d’études médicales et paramédicales situées dans plusieurs pays européens (France, Espagne, Irlande et Portugal). Elle a vu le jour dans le but de permettre à chaque étudiant d’accéder à un parcours médical ou paramédical afin de concrétiser leur rêve sans avoir à passer par le concours de la PACES. En effet, le numerus clausus, actuellement remis en Updates

cause par le gouvernement, restreint l’accès des étudiants aux universités publiques de médecine.

L’ESEM France propose donc des formations médicales et paramédicales sans concours au sein de différents établissement partenaires en France et dans plusieurs pays européens (Espagne, Portugal, Irlande). Ces formations sont reconnues, conformément au Processus Bologne. Pour entrer dans les détails, les étudiants commencent leur formation en langue française (même à l’étranger) et peuvent, par la suite, intégrer des écoles à l’étranger pour se voir délivrer un diplôme d’Etat reconnu en France et dans tous les pays de l’Union européenne.

La mission principale de l’ESEM France

R

Face à la situation des études de santé en France, l’ESEM s’est donné comme mission de donner une chance à tous les jeunes qui souhaitent se lancer dans des études médicales ou paramédicales. En effet, le système de santé français est en crise, notamment à cause des restrictions imposées par le « numerus clausus » qui recale 80% des candidats au concours de la PACES (Première année commune aux études de santé) et qui les empêchent de trouver une place dans les universités publiques françaises. De surcroît, les 20% des candidats restants n’obtiennent pas toujours la spécialité qu’ils espéraient. En partant de ce constat, de nombreux étudiants s’exilent à l’étranger pour avoir l’opportunité de suivre leurs ambitions, creusant un peu plus le phénomène de désert médical en France.

C’est face à cette situation complexe que l’ESEM France se dresse pour permettre à chaque étudiant de réaliser sa vocation en bénéficiant d’une formation médicale ou paramédical en France et en Europe, sans passer par le concours de la PACES. Il est important de noter que les universités de médecine partenaires de l’ESEM France garantissent la reconnaissance de leurs diplômes, en accord avec les directives européennes (Directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil), dans chaque pays de l’Union européenne.

La mission principale de l’ESEM France

R
Pour proposer des formations de qualité, l’ESEM France mise sur des valeurs qui sont au fondement de leur ADN comme le fait de proposer, dans chaque campus partenaire, un enseignement théorique et pratique de qualité délivré par un corps professoral qualifié dans le but de former les étudiants à être des professionnels de la santé confirmés. De plus, tous les diplômes délivrés par les universités partenaires relèvent du Processus Bologne et sont donc reconnus dans l’ensemble des pays de l’Union européenne. Ainsi, les étudiants peuvent travailler en France comme à l’étranger.

En défendant ses valeurs et la liberté de l’enseignement supérieur, l’ESEM France offre à tous les étudiants sérieux, motivés et volontaires une chance de réussir ses études médicales ou paramédicales.

Les cursus proposés

Les universités de médecine partenaires de l’ESEM France garantissent des formations de haute qualité ainsi que des diplômes conformes aux directives européennes (Directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil). De ce fait, les étudiants peuvent exercer, après leurs études, en France et dans tous les pays de l’Union européenne. De plus, les formations de l’ESEM se présentent sous forme de cours théoriques et pratiques délivrés par une équipe hautement qualifiée. Parmi ces cursus, on retrouve :

  • Une formation Bachelor en sport et santé :

cette formation porte sur des connaissances pluridisciplinaires et généralistes dans plusieurs domaines du médical et du paramédical comme la biologie, la biochimie, la physique, etc. Après 3 années d’études et de nombreux travaux pratiques, vous allez développer vos compétences professionnelles en tant que technicien des métiers de la santé.

  • Une formation en médecine dentaire :

ce cursus international se déroule dans les campus situés au Portugal et en Irlande. Au cours des 5 années d’études, les étudiants auront l’opportunité de se former aux bonnes pratiques de la médecine dentaire. Les futurs chirurgiens-dentistes débuteront leurs cursus à Dublin, en Irlande, pendant 2 ans en langue française pour ensuite continuer leurs études d’odontologie au sein d’une université portugaise, à Porto ou Lisbonne pendant 3 ans en langue anglaise afin de devenir des chirurgiens-dentistes expérimentés.

  • Une formation en kinésithérapie :

cette formation se déroule sur quatre années et permet d’obtenir une certification en kinésithérapie reconnue en France et dans tous les pays de l’Union européenne.

  • Une formation de pharmacie :

elle se déroule en deux étapes. La première débute en Irlande à Dublin et est intégralement dispensée en français. Elle a pour but de préparer, pendant un an, les étudiants à l’examen d’entrée en deuxième année de sciences pharmaceutiques. Cette formation généraliste permet d’apprendre les bases des sciences médicales et de valider les crédits ECTS nécessaires à la suite de leur cursus. A la fin de l’année d’études en Irlande, les étudiants peuvent choisir de continuer leurs études en pharmacie au Portugal en 2ème année. Bien entendu, durant cette première année, ils sont formés à l’anglais et au portugais pour être tout à fait à l’aise dans la suite de leurs études. La formation se continue donc au Portugal, à Lisbonne ou à Porto, en anglais ou en portugais. A la fin de ces 5 ans années d’études, les étudiants obtiennent un diplôme d’Etat Portugais en sciences pharmaceutiques, reconnu en France et dans tous les pays de l’Union européenne.

Les différents campus partenaires

Comme vu précédemment, l’ESEM France peut proposer des formations médicales et paramédicales grâce à l’appui de campus partenaires en France et à l’étranger. Ils sont répartis dans plusieurs pays.

En France, à Toulon. Au sein de ce campus, les étudiants peuvent suivre des études supérieures médicales dans cette ville portuaire dynamique. Cet établissement délivre à ses étudiants un enseignement théorique et pratique de qualité dispensé par des professeurs recrutés selon un haut niveau d’exigence. A Toulon, les étudiants peuvent profiter d’équipements médicaux professionnels sur lesquels ils peuvent apprendre, dès leur première année, à devenir des professionnels confirmés.

En Espagne, à Irun, l’établissement propose des formations médicales et paramédicales de haute qualité. De même, un enseignement pratique et théorique est fourni par des professionnels de la santé qualifiés. En étudiant à l’étrangers, les élèves peuvent facilement découvrir les régions d’Espagne les plus proches comme le site balnéaire de San Sebastian. De plus, le coût de la vie est plus abordable qu’en France.

Les établissements situés au Portugal permettent de devenir chirurgien-dentiste ou pharmacien. Établis au sein des villes de Lisbonne et Porto, ces campus permettent de suivre une formation de chirurgie-dentaire et de sciences pharmaceutiques. Il est important de signaler que l’accès aux études de médecine au Portugal est très réglementé. En effet, seuls les bacheliers scientifiques ayant les meilleures notes peuvent intégrer une formation médicale.

Enfin, le campus situé à Dublin, en Irlande, est consacré à la première année de médecine dentaire. Encadrés par des professeurs diplômés d’Etat français, les étudiants suivent des cours intégralement en langue française. A la fin du cursus dentaire, un diplôme d’Etat européen est remis aux étudiants. Ils peuvent, ainsi, exercer leur profession en France et dans tous les pays de l’Union européenne.

Nos derniers articles de Blog

Le plan pour lutter contre le mal-être des étudiants en santé

En avril 2018, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn et le ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal ont pris 15 engagements pour lutter contre le mal-être des étudiants en santé. Cette situation inquiétante a notamment été signalée par de nombreux acteurs...