06.66.98.93.18 info@esemfrance.fr
Sélectionner une page

La chute vertigineuse des prix du séquençage ADN fait beaucoup de bruit au sein de la communauté scientifique. Couplé à l’intelligence artificielle, ces tests sont autant de données permettant aux médecins et chercheurs d’identifier la maladie en amont, comprendre l’état de santé des populations, prescrire des traitements personnalisés… voire même en imaginer d’autres.

Le prix du séquençage ADN n’a jamais été aussi bas

Avec l’avènement de la technologie, obtenir l’analyse de son génome est désormais possible moyennant quelques centaines d’euros, parfois beaucoup moins, comme en Estonie, où les tarifs débutent même à 50 euros.

De 3 milliards… à moins de 1000 euros

En 2000, le séquençage ADN s’exprimait en milliards de dollars. 7 ans plus tard, Steve Jobs a dû payer 700 000 dollars pour faire analyser la séquence ADN de son cancer du pancréas. Comment une chute des prix en si peu de temps est-elle possible ? Grâce à des machines plus rapides, plus fiables, menant à une accélération du traitement des demandes, à une augmentation de la demande des populations (principalement européens et américains), et donc in fine, à une baisse des prix.

Pourquoi séquencer un génome ?

Avec cette technique qui passe l’ADN au peigne fin, il est possible de récolter des données très précises sur l’état de santé actuel d’un individu, mais aussi d’identifier des prédispositions à certaines maladies, et donc d’anticiper le traitement.

ADN et médecine préventive

Si le test ADN ne va pas aujourd’hui jusqu’à constituer un diagnostic, il peut effectivement permettre d’identifier les spécificités génétiques d’un patient, dont la présence de gènes porteurs de maladies, et la probabilité de la développer.

Cette technologie pourrait donc permettre aux ingénieurs (et à l’intelligence artificielle) de récolter et d’exploiter une immense cohorte de données sur l’humain, les confronter, et donc éventuellement mieux comprendre le développement des pathologies.

ADN et efficacité des traitements

L’efficacité d’un traitement sur différents patients atteints de la même maladie est relative. En effet, le métabolisme des médicaments peut varier d’un individu à l’autre remarque l’ESEM France : la capacité du foie (principalement) à absorber le traitement est suggestive… Avec le séquençage ADN, la prescription d’un traitement personnalisé et donc plus efficace pourrait se concrétiser.

Autres usages

Autrefois réservé à un usage médical uniquement, le séquençage ADN est aujourd’hui réalisé à des fins personnelles et récréatives, pour connaître ses origines ethniques par exemple. La nature de cette demande explique complètement la multiplication des sociétés privées dévoilant quelques secrets de nos génomes…