06.66.98.93.18 info@esemfrance.fr
Sélectionner une page

En manque d’astuces pour réussir vos apprentissages de physiologie ? L’ESEM France vous répond en 5 conseils.

1 S’imprégner du cours en amphi

Et oui… toutes les méthodes du monde ne sauraient sauver votre PACES si vous ne prenez pas une part active aux cours dès à présent. Aussi, interceptez au vol toute incompréhension, notez-la dans un carnet dédié et demandez de l’aide plus tard).

2 Place à la clarté avec les fiches

Parfois considérées comme une perte de temps, les fiches sont pourtant « un fantastique moyen de s’approprier le savoir en études de santé » déclare l’ESEM.

On privilégie donc les formats condensés et stratégiques comme des fiches visuelles sur l’arborescence du cours (cartes heuristiques), des fiches pour les formules mathématiques ou encore des fiches « questions-réponses » ciblées selon les exigences de votre cursus… Qui plus est, pour travailler à plusieurs, c’est l’idéal.

3 La répétition est là mère des études

Cette méthode repose sur les recherches scientifiques de Hermann Ebbinghaus, considéré comme le précurseur de la psychologie expérimentale de l’apprentissage. En quelques mots, il démontre dans ses travaux que la mémoire est éliminative et publie en 1885 les principes de la Courbe de l’Oubli.

Cette courbe montre que le cerveau va invariablement procéder à un « nettoyage » des informations accumulées au fil des jours, des semaines, des mois. Ainsi au bout de 6 mois, 20% de l’information seulement serait conservée après un apprentissage… Peut-on rectifier le déclin de notre mémoire ? Comment un étudiant en médecine peut-il s’assurer une meilleure mémorisation des connaissances ? Grâce à la répétition, mais pas n’importe comment selon Ebbinghaus, l’ESEM France vous explique :

Muni de votre agenda de travail (électronique ou papier) instaurez 5 codes couleur, un pour chaque date clef. Ces dates clefs vous signalent qu’il est temps de revoir un cours pour tirer parti aux mieux des mécanismes de votre cerveau… Ainsi notez dans votre agenda le Jour 0 (le jour où vous avez écouté le cours avec votre professeur), le Jour 3 (la première répétition), le Jour 10, le Jour 30 et le Jour 60. Quels résultats ? Si vous suivez cette méthode la courbe de l’oublie montre que vous retiendrez 90% du contenu originel (vous vous souvenez, ce polycopié sur les acides aminés… Plutôt pratique, non ?).

4 Diversification des méthodes d’apprentissage

Êtes-vous plutôt visuel ou auditif quant il s’agit de retenir l’information ?

Bien sûr, apprendre à partir d’un contenu écrit est indispensable en études médicales (schémas et calculs). Cependant, vous pouvez tout à fait pour certains sujets enregistrer votre propre voix afin de vous laisser conter un cours (quand la fatigue des yeux atteint son seuil critique notamment).

Autre avantage de cette méthode pour l’ESEM France : la possibilité d’optimiser ces temps morts où vous ne pouvez pas forcément sortir votre classeur géant de microbiologie (les temps de transports par exemple).

Une seule recommandation : privilégiez un enregistrement audio qualitatif (investir dans un enregistreur est à cet égard pertinent) en parlant notamment d’une voix active et déterminée… l’apprentissage n’en sera que plus efficace !

5 Des moyens mnémotechniques tu useras

Acide Et l’Amidon neutralisent les allergies comme l’alcool tue les ambitieuses infections… Vous connaissez déjà ? Non ? Attendez, on vous explique :

« Acide » = Acide carboxylique
« Et » = Esther
« AMIDon » = Amide
« Neutralisent » = Nitrile
« Allergies » = Aldéhyde
« Comme » = Cétone
« ALCOOL » = Alcool
« Tue » = Thiol
« Ambitieuses » = Amine
« Infections » = Imine